Mes tableaux…

«Le visage de Francis Bacon était, à lui seul, un autoportrait de Bacon. Sculpté par l'alcool et la dépense qu'il a faite, toute sa vie, de la vie, ce visage portait tous les signes d'une existence violente et souveraine. Une tête explosante et fixe. Une tête en coup de poing, dont le regard jetait des éclairs sur tout ce sur quoi tombaient ses yeux, un miroir, une palette, une chaise, un lit, une table, une ampoule suspendue à un fil, un simple angle de murs.» (Alain Jouffroy, Francis Bacon et ses doubles, dans Van Gogh vu par Bacon, Actes Sud/Fondation Vincent Van Gogh – Arles, 2002)


Carnet de correspondance | Table d'orientation